9 Livres

Un été en apnée

Thursday 17 April 2014

éditeur : Sarbacane

SYNOPSIS
Pour Louise et Manon, sa cousine, toutes deux en vacances à Montpellier, c’est l’âge des pre- miers flirts. Entre attirance vraie et fausse séduc- tion, Louise cherche sa vérité. Pas toujours facile de résister aux conventions du groupe !
À la fois drôles et émouvants, ses premiers pas l’entraîneront à s’affirmer pour, peut-être, retrou- ver Simon ?
Dans 520 km Simon fuguait pour retrouver Louise ; Un été en apnée, comme par un effet miroir, nous fait découvrir le point de vue de Louise.

ON EN PARLE

- sur Bodoï
- sur planet bd
- sur 9e art
- sur la Rubrique à Brac
- sur actuabd
- sur mille vie en une
- sur NR blogs
- sur BD sélection

Orignal

Thursday 2 May 2013

éditeur : Delcourt - Shampooing

A PROPOS
Orignal est la version française et compilé de ma série de fanzine MOOSE publié en 14 numéros entre mai 2011 et décembre 2012. Plus de 4000 exemplaires du fanzine ont été vendu sur ce site et sur Oily Comics

SYNOPSIS
Comme tous les jours, Joe est en retard à l’école. Comme tous les jours, Jason l’attend, redoublant de cruauté pour le martyriser. Plutôt que de prendre le bus scolaire, Joe préfère couper à travers bois, où il n’est plus la proie mais l’observateur de la nature qui, indifférente à ses problèmes, semble suivre son cours... Jusqu’à ce que Jason décide de le suivre sur ce terrain qui n’est pas le sien.

Sélection pour le prix bande dessinée du Magazine le Point
Sélection pour les Pépites du Salon du livre Jeunesse de Montreuil 2013, catégorie Bd/Manga
Sélectionné pour le prix BDz’îles 2014 des Lycéens

ON EN PARLE
- Pendant Snooze sur PureFM
- sur la Rubrique à Brac
- sur ComicsRecords
- sur sceneario
- sur le blog de David Fournol
- sur Bulles et Onomatopées
- dans le Top 10 des livres de la semaine de ELLE
- sur PlanèteBd
- sur Madmoizelle
- en entretien sur Radio Grandpapier
- sur Sans connivence
- sur Les mots d’Archessia
- sur ActuaBd
- en entretien sur actuabd
- dans Métro
- dans la chronique bd de Thierry de Bellefroid dans le grand mag sur la première
- en interview sur Bodoï
- en trentien audio sur l’expressbd
- sur Moustique
- sur Classic 21
- sur Mes petits Bonheurs
- dans le Monde Magazine
- sur Toutenbd
- dans Ventilo
- sur art in my boots
- sur Bd sélection
- sur le blog de France 3
- sur Lettre exprès
- sur D’une berge à l’autre
- sur le blog du Monde à chacun sa lettre
- dans le Soir
- à Dans ta Bulle
- dans le staff picks de la librairie Drawn & Quaterly
- sur un thé à la bibliothèque

ON PARLE DE DU FANZINE
- dans le top 5 des Mini-Comics 2011 de Charles Forsman pour Atomic Books.
- dans les top 30 des meilleurs mini comics de 2011 sur The Comics Journal
- sur High-Low, le blog de Rob Clough ici, ici et et puis encore ici et
- sur le blog de Steve Bissette
- sur Comic Book Resources
- à l’émission Gutter Trash

COWABUNGA

Wednesday 2 January 2013

éditeur : l’employé du Moi
Acheter en version numérique pour 0,99€

COWABUNGA est le cri de guerre des Tortues Ninja. Max et Cédric ont une dizaine d’années et le scandent à tue tête en faisant du skate. Alors qu’il finissent leur descente, les deux enfants croisent le chemin d’un chien errant. Cette rencontre anodine tourne vite à l’accident. Les souvenirs d’enfance restent souvent flous et fragiles, mais certains marquent pour toujours. Celui-ci restera gravé dans la mémoire des garçon. L’accrochage avec l’animal est raconté dans ses moindres détails : la peur, le répit, le souffle de la bête, la morsure, la douleur et l’attente. Le salut viendra de sa mère, protectrice et aimante, véritable héroïne de l’histoire. Ce jour-là, aux yeux de Max, sa mère est aussi forte que les tortues…

Auteur et éditeur au sein de L’employé du Moi, Max de Radiguès aime écrire pour les adultes et pour les jeunes. On lui doit le récent 520km (Sarbacane), Pendant ce Temps à White River Junction (6 Pieds Sous Terre) et L’Âge Dur (Employé du Moi). Il nous livre ici un récit tout public, qui raconte un épisode encore très vivace de son enfance. Réalisé à Montréal pendant les 24 heures de la bande dessinée en 2011, le récit a été complètement redessiné et mis en couleur pour cette publication.

ON EN PARLE
- planètebd
- Bdsélection

520km

Wednesday 22 August 2012

éditeur : Sarbacane

SYNOPSIS
Simon a 14 ans, il est en vacances à Arcachon avec sa mère. Il découvre sur Facebook que sa petite amie, Louise, a changé son statut de « en couple » à «célibataire ». C’est à cause du père de Louise : il trouve qu’elle est trop jeune pour être amoureuse. Simon ne peut pas l’accepter et décide de fuguer – en stop – pour rejoindre Louise, sa Louise, à Montpellier où elle est en vacances.

Le voyage ne sera pas aussi simple que Simon l’avait imaginé.

Lauréat du prix Latulu 2013
Lauréat du prix Petit Albert 2013
Lauréat du prix des collégiens du festival de Bédécibels 2013
Lauréat du Prix Lire élire 2014
Sélectionné pour le Prix Livrentête 2013
Sélectionné pour le Prix RuraLivres 2013
Sélectionné pour le prix BDz’îles 2014 des Collégiens

ON EN PARLE
- sur la Rubrique à Brac
- dans le journal de Spirou
- sur actuabd
- sur bouquin en folie, le blog d’un lecteur de 15 ans
- sur actualitté
- sur le blog de la soupe de l’espace
- dans Phosphore
- dans dBD
- dans canal BD
- dans Album
- dans Biblioteca
- sur bdencre
- dans le Monde des Ados
- sur bdsélection
- sur France Info

Pendant ce Temps à White River Junction

Friday 7 October 2011

éditeur : Six Pieds sous Terre

A PROPOS DU LIVRE
Max de Radiguès, auteur bien connu des amateurs d’auto-productions et de travaux intimistes, réalise ici son premier livre chez 6 pieds sous terre. White River Junction est une petite ville américaine : une rue, un café... et une école de Bande Dessinée, the Center for Cartoon Studies, créée par des passionnés il y a six ans.
Étrange petite école éloignée de tout, elle a fait de la ville un lieu phare du médium. Il y a plus d’auteurs au mètre carré que dans n’importe quel état, et si on s’y attarde on peut y croiser diverses gloires de la planche.

Alec Longstreth, auteur du remarqué Phase 7 chez L’employé du moi, y est professeur et propose un poste de “fellow” (invité) à son ami belge. Il n’y a pas d’hésitation chez Max qui accepte, tout en voyant bien ce qu’il va devoir laisser derrière lui durant ce séjour : de sa petite amie à la bonne chaire. Face à ce script tout en légèreté on peut s’attendre à la narration d’anecdotiques situations. Mais s’il s’agit bien d’une succession de saynètes autobiographiques l’ouvrage va bien plus loin que l’anodin. Pendant ce temps à White River Junction, tout comme les autres travaux de Max de Radiguès, offre une narration à la fluidité impressionnante, sachant valoriser le quotidien sans jamais le banaliser. Le dessin, gracieux, accompagne ce mouvement naturel, sans fioritures et sans jamais céder aux sirènes d’une épure forcée par des limites graphiques. Les ballades automnales aux couleurs si douces sont là pour en témoigner. Et si durant tout l’ouvrage Max nous parle de ses maître avec déférence (James Kochalka, John Porcellino, etc.), le livre achève de prouver qu’il a parfaitement digéré les influences des ténors du nouveau minimalisme américain. Plus, il réussit à y ajouter une indescriptible touche personnelle (européenne ?) qui rend la saveur nouvelle.

dans la sélection officiel d’Angoulême 2012

ON EN PARLE

- sur scenario.com
- sur Bdgest
- sur la Rubrique-à-Brac
- sur bédéthèque
- sur le blog de la Schulz Library
- dans Focus
- sur Samba bd
- sur le blog de David Fournol
- sur un thé à la bibliothèque

About me

éditeur à l’employé du Moi et auteur.

Un été en apnée paru ce 7 mai chez Sarbacane.

Abonnez-vous !

BÂTARD #6 à #10

batard pack

Last comments

rss RSS

Books

Links